20180608_152633

Chaque matin, après les tartines grillées de mon pain (voir la recette ICI), je me régale d'une bonne tranche de brioche vendéenne faite maison à la machine à pain!

Etant vendéenne d'origine et y ayant vécu toute mon enfance et adolescence, c'est vous dire si j'en ai mangé des kilos et des kilos de brioche vendéenne,. Je ne parle pas, bien sûr, de toutes ces brioches dites "vendéennes"  que l'on trouve dans les supermarchés, non non, uniquement celles que l'on trouve dans les boulangeries de Vendée!

La vraie brioche vendéenne contient  de la farine, du beurre, du sucre, de la levure boulangère (ou levain ou pâte fermentée), des oeufs, du sel et un alcool (rhum, cognac, ect..) et bien entendu aucun additif ni conservateur. La mie est filandreuse et fondante en bouche.Si on y ajoute de la crème fraîche cela devient une gouache. Si on y ajoute du lait cela devient un pain au lait.

Comme j'en mange un peu, beaucoup, pationnément, à la folie :-D , j'en fait  toutes les semaines et la machine à pain s'avère très pratique pour ma grosse consommation.

Seulement, les brioches faites en machine à pain telles que décrites dans le livret fourni de la machine ne me satisafisaient pas du tout mais alors pas du tout du tout  icon_tetedure[1].

Aussi, j'ai cherché longtemps en utilisant ma machine à pain comment obtenir une brioche comme celle que je mangeais en Vendée . Et j'ai enfin réussi à élaborer un protocole qui donne une brioche légère, avec une mie filandreuse et fondante jumping-cocoa-bean3[1].

20180608_134609

Les ingrédients pour une brioche vendéenne à la machine à pain  (pour moi c'est une Riviera et Bar)

- 100 g de farine "crousty plus" de Soezie (la même que pour mon pain et que l'on trouve chez Truffaud ,entres autres, et qui là aussi apporte beaucoup de légèreté)

- 100 g farine T45 ou T55

- 2 oeufs battus (en prélever un tout petit peu pour le dorage)

- 65 g beurre froid coupé en morceaux (sortant du frigo)

- 34 g sucre

- 1 sachet de levure de boulanger style briochin (ou 15 g de levure fraîche)

- 1/2 cuillère à café rase sel

- 1 cuillère à café rhum

- 1 cuillère à café cognac 

Dans la cuve de la machine à pain, mettre les oeufs battus, les alcools, le beurre, 100 g de farine, puis par dessus le sucre, le sel, puis par dessus le reste de la farine et la levure.

Lancer le programme "pizza" ou "pâte levée" selon votre machine (le programme doit comporter un pétrissage suivi d'une levée).

                       Pâte à la fin du programme "pizza" ou "pâte levée"

20180608_090158

Lorsque le programme est terminé, lancer le programme "pain sucré" (le programme doit être long, le mien dure 3h22). La brioche, pour avoir une mie  bien filandreuse, nécessite un long pétrissage (contrairement au pain), c'est pourquoi avec cette méthode le pétrissage  dure au total 40 minutes (environ 20 minutes chaque pétrissage pour ma Riviera et Bar).

                  Pâte à la fin de la dernière levée du programme "pain sucré" (juste avant le début de la cuisson)

20180608_111846

Très important: si je juge que la pâte n'est pas suffisament levée quelques minutes avant le début de la cuisson, je débranche la machine et laisse lever encore 20 ou 30 minutes (surtout en hiver où il m'arrive de laisser 50 minutes, en été ce n'est parfois pas la peine). La Riviera et Bar garde en mémoire le programme pendant 1 heure, aussi, au bout de ce temps de levée suplémentaire, si celle-ci est suffisante, je dore à l'oeuf battu la pâte et rebranche la machine pour laisser le programme suivre son cours jusqu'à la fin. 

Si la machine ne garde pas en mémoire le programme, dans ce cas la débrancher puis lorsque le temps de  levée suplémentaire est suffisant, dorer à l'oeuf la pâte et lancer le programme cuisson.

                 Pâte après levée supplémentaire

20180608_120811 

Mon programme cuisson dure normalement 1 heure 02 minutes  pour le poids "750"  et le dorage "clair". Je l'éteins au bout de 52 minutes car je trouve que 1 heure 02 de cuisson rend la brioche trop sèche.

Je la démoule assez vite après cuisson pour éviter l'humidité et la dépose sur une grille. Une fois refroidie je la congèle en tranches, ainsi je les sors au fur et à mesure le soir pour les manger le lendemain matin: elle est aussi fraîche que juste faite.

20180608_151051

Bonne gourmandise et à bientôt !

images2F0C1V3J